Le guide de randos en transport en commun bientôt disponible en Isère
[Rando-Train] Le Sud Vercors en mobilité douce depuis Clelles pour se former à l’orientation sur les Hauts-Plateaux
[Rando-Train] Le Sud Vercors en mobilité douce depuis Clelles pour se former à l’orientation sur les Hauts-Plateaux

[Rando-Train] Le Sud Vercors en mobilité douce depuis Clelles pour se former à l’orientation sur les Hauts-Plateaux

Pour ce week-end organisé avec le Club Grenoble Rando Université, qui avait pour but de former aux notions de base en orientation et à l’autonomie dans l’organisation et la gestion d’une sortie randonnée, les conditions ont été au rendez-vous, avec :

  • des moments ensoleillés pour profiter de la vue sur le Mont Aiguille et faire des ateliers sans se presser
  • du brouillard pour mettre l’ambiance : le soir pour une nuit sous la tente et le lendemain au moment d’apprendre à suivre une direction avec la boussole (faire un azimut), histoire d’être bien dans le bain
  • tout plein (trop) de croziflette pour se réchauffer le soir dans une cabane bondée !
Sur les Hauts Plateaux, en direction du Pas des Bachassons

Le parcours

Nous avons franchi la barrière Est du Vercors par le Pas de l’Aiguille, depuis la gare de Clelles. Après une nuit à la cabane de Chaumailloux (ou plutôt à côté), nous sommes rentrés en traversée sur les Hauts-Plateaux avant de rejoindre St Michel les Portes par le Pas des Bachassons. Une belle bambée en mobilité douce!

Accès : Aller en train jusqu’à la gare de Clelles-Mens, Retour depuis St Michel-les-Portes en bus Cars Région (ex-Transisère).

Jour 1 : La montée au Pas de l’Aiguille et à la cabane de Chaumailloux depuis la gare de Clelles
Jour 2 : Traversée des Hauts plateaux depuis la Cabane de de Chaumailloux et descente vers St Michel les Portes par le Pas des Bachassons

Les ateliers

  • La carte IGN a représenté notre fil rouge tout au long du parcours, afin de suivre l’itinéraire (attention aux interos surprise : “au fait on est où?”).
  • Dessine moi une montagne et des sapins : Les talents de dessinateurs ont été mis à l’épreuve pour un atelier autour de la description et de la représentation d’un paysage
  • Travail autour de la légende de la carte IGN : comment représent-elle ce que l’on voit sur le terrain ?
  • Apprendre à orienter la carte et à faire un azimut. Très utile hors sentier ou pour suivre un sentier dans le brouillard! Et pour trouver une source afin d’avoir assez d’eau pour la nuit et le lendemain.
  • Recherches de points identifiés sur la carte par petits groupes, à partir de la lecture de carte et/ou d’une visée avec la boussole.
  • Se situer ou situer un sommet avec une carte et une boussole en utilisant des visées longue distance (principe de la triangulation)
Moi jpense qu’on est là!
J2 : les participant-es ont pris le pouvoir sur la carte

La nuit

Passer une nuit en montagne est un apprentissage en soit en termes d’autonomie! Nous avons choisi de passer la nuit dans une cabane, qui se révèle bondée… ouf nous avons prévu des tentes, des matelas et duvets chauds, de quoi faire un beau campement!

L’imprévu viendra d’un renard, qui trouvera son casse-croûte du soir dans l’un de nos sacs, resté au niveau des tentes ! Prenez garde, cela semble de plus en plus fréquent dans les endroits fréquentés : ne laissez pas de nouriture dans vos sacs ou dans votre tente (mais plutot dans la cabane ou dans un sac suspendu à un arbre).

La cabane de Chaumailloux

Des découvertes

Comme on est pas (que) des brutes, on a pris quand même un peu de temps pour faire un peu de culture !

Le mémorial du Pas de l’Aiguille, en hommage au maquis du Vercors